Chrétiens d'Orient

Pape en Arménie : Divine liturgie et prière au Monastère de Khor Virap

"Je suis venu de Rome en pèlerin pour vous rencontrer et pour vous exprimer un sentiment qui jaillit des profondeurs du coeur : c’est l’affection de votre frère, c’est l’accolade fraternelle de l’Église catholique entière, qui vous aime et qui vous est proche." C'est en ces mots que le pape François s'adressait aux Arméniens ce samedi soir, lors de la rencontre œcuménique et de la prière pour la Paix, Place de la République de Yerevan. A cette occasion, le catholicos des Arméniens et le pape François ont prié pour la paix. Ce dimanche, le Catholicos Karekine II présidera la Divine liturgie en la cathédrale d'Etchmiadzin, à laquelle le Pape sera présent. L’après-midi, ils se rendront à Khor Virap, à quelques mètres de la frontière turque.

Pape en Arménie : hommage aux martyrs et œcuménisme

Décalage horaire oblige (+2 heures par rapport à Paris), KTO diffuse dès 6h45 le premier direct d’Arménie où le pape François poursuit son voyage pontifical. La journée commence donc avec cette étape attendue au Mémorial de Tsitsernakaberd, le fameux site dédié aux victimes du génocide arménien du début du XXe siècle. L’Arménie est située aux frontières de l’Europe dans un pays chrétien où catholiques et protestants sont minoritaires. En effet, si près de 5 millions d’habitants appartiennent majoritairement à l’Eglise apostolique arménienne - orthodoxe et autocéphale- on ne compte pas plus de 300 000 catholiques dans le pays (600 000 au total si on additionne la diaspora).

Arrivée du pape François en Arménie

Le vendredi 24 juin au matin, le pape François sera dans l’avion pour gagner l’Arménie où il effectuera un voyage pontifical de trois jours, jusqu’au 26 juin 2016. Dans un message vidéo transmis au peuple arménien il y a deux jours, le pape s’est présenté comme « messager de paix » pour cette nation meurtrie. Il a aussi exprimé son « admiration » pour la capacité des Arméniens « à toujours (se) relever », et de la « douleur » pour « les tragédies » que leurs pères ont « vécu dans leur chair ». Lors de ce périple, il rendra un hommage particulier aux nombreux martyrs chrétiens du pays, « L’identité chrétienne » sera l’un des fils conducteurs du voyage : le pape se rend en effet auprès de la première nation qui s’est convertie officiellement au christianisme, entre 301 et 313.

L'Arménie éternelle

Comme on le voit dans le documentaire diffusé ce soir, « Arménie l'invaincue », il demeure malgré ce drame une nation arménienne faite d'un peuple dispersé dans le monde et en partie réuni sur un territoire qui a cent fois changé au cours des âges. Une nation qui a survécu et prospéré, avec sa langue propre, mais aussi son alphabet et sa religion indépendante.

En direct : Prière de toutes les Eglises de Terre Sainte pour la réconciliation, l'unité et la paix

« Les chrétiens sont-ils conscients aujourd’hui que la division de l’Eglise, péché d’une terrible gravité contre le Dieu Unique et Trinitaire, lacération du Corps du Christ par la main de l’homme, conditionne profondément le manque plus général de Paix ? » Ainsi débutait l’appel, rédigé en 2007, pour une action de Prière extraordinaire de toutes les Églises de Terre Sainte pour la Réconciliation, l'Unité et la Paix. Un appel toujours aussi criant comme le montre la programmation de cette 13e édition.

Inde : en chemin vers la canonisation de Mère Teresa

Figure mondiale de la charité pour son engagement envers les défavorisés en Inde, Mère Teresa sera élevée au rang de sainte le 4 septembre 2016. Ce soir sur KTO, le magazine Eglises du monde se met déjà à l’heure indienne avec cette édition sur l’Inde qui reçoit Sa Béatitude le cardinal George Alencherry, archevêque majeur de l'Église syro-malabare ; une Eglise fondée au Ier siècle par saint Thomas. A propos de la prochaine canonisation de la fondatrice des missionnaires de la charité, Sa Béatitude raconte comment la religieuse a marqué le pays et comment elle a contribué à son évangélisation.

En direct : Messe pour les 160 ans de l’Œuvre d’Orient

Le Cardinal Georges Alencherry, archevêque majeur de la branche syro-malabare de rite chaldéen, célèbre ce dimanche 29 mai 2016, à 15h30, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, la messe annuelle de l’Œuvre d'Orient. Pour rappel, l’Œuvre d’Orient a été fondée en 1856, soit il y a 160 ans, par des laïcs, professeurs en Sorbonne. Il s’agit d’une association française entièrement consacrée à l’aide aux chrétiens d’Orient. Grâce à ses 70 000 donateurs, elle soutient l’action des évêques et des prêtres d’une douzaine d’Églises orientales catholiques et de plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d’appartenance religieuse.

Les évêques de France au Kurdistan irakien

L'Eglise de France se mobilise depuis plusieurs mois pour les chrétiens d'Orient. A travers ses différentes émissions, KTO fait de même et vous propose ce soir, à 21h35, un reportage tourné à Erbil, au Kurdistan irakien. Dans un message diffusé le 18 mars dernier, les évêques français rappelaient l'urgence d’agir pour promouvoir la paix dans cette région du globe. « Nous demandons que tout soit fait pour l'arrêt des combats, pour l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations sinistrées et pour le retour des populations déplacées sur leur terre », écrivaient-ils. Afin de joindre le geste à la parole, une délégation s’est rendue à Erbil pour manifester concrètement ce soutien.

Irak : une école pour un autre avenir

@IreneedeLyon Comment accompagner la scolarité d'enfants souvent traumatisés par la peur et la guerre ? L'école peut-elle apprendre à vivre ensemble dans ce contexte de tension ? Ce sont le défi et le pari de la Fondation Saint-Irénée qui a construit en juin 2015, dans le Kurdistan irakien, une école qui accueille désormais un millier d'élèves. Ils appartiennent à des familles qui ont dû fuir la Plaine de Ninive suite à l'invasion et aux persécutions de Daesh en 2014.

Les chrétiens du Pakistan meurtris le jour de Pâques

Pâques a été ensanglanté par un terrible attentat-suicide au Pakistan en fin d’après-midi ce dimanche 27 mars alors que les chrétiens fêtaient la résurrection du Christ. De nombreuses familles, dont beaucoup de femmes et d’enfants, étaient réunies près de l’aire de jeux dans le parc municipal Gulshan-e-Iqbal à Lahore, lorsque de puissants explosifs ont été actionnés. « Les chrétiens sont notre cible » a précisé le groupe taliban Jamaat-ul-Ahrar qui a revendiqué cette attaque.