Chrétiens d'Orient

Arrivée du pape François en Arménie

Le vendredi 24 juin au matin, le pape François sera dans l’avion pour gagner l’Arménie où il effectuera un voyage pontifical de trois jours, jusqu’au 26 juin 2016. Dans un message vidéo transmis au peuple arménien il y a deux jours, le pape s’est présenté comme « messager de paix » pour cette nation meurtrie. Il a aussi exprimé son « admiration » pour la capacité des Arméniens « à toujours (se) relever », et de la « douleur » pour « les tragédies » que leurs pères ont « vécu dans leur chair ». Lors de ce périple, il rendra un hommage particulier aux nombreux martyrs chrétiens du pays, « L’identité chrétienne » sera l’un des fils conducteurs du voyage : le pape se rend en effet auprès de la première nation qui s’est convertie officiellement au christianisme, entre 301 et 313.

L'Arménie éternelle

Comme on le voit dans le documentaire diffusé ce soir, « Arménie l'invaincue », il demeure malgré ce drame une nation arménienne faite d'un peuple dispersé dans le monde et en partie réuni sur un territoire qui a cent fois changé au cours des âges. Une nation qui a survécu et prospéré, avec sa langue propre, mais aussi son alphabet et sa religion indépendante.

En direct : Prière de toutes les Eglises de Terre Sainte pour la réconciliation, l'unité et la paix

« Les chrétiens sont-ils conscients aujourd’hui que la division de l’Eglise, péché d’une terrible gravité contre le Dieu Unique et Trinitaire, lacération du Corps du Christ par la main de l’homme, conditionne profondément le manque plus général de Paix ? » Ainsi débutait l’appel, rédigé en 2007, pour une action de Prière extraordinaire de toutes les Églises de Terre Sainte pour la Réconciliation, l'Unité et la Paix. Un appel toujours aussi criant comme le montre la programmation de cette 13e édition.

Inde : en chemin vers la canonisation de Mère Teresa

Figure mondiale de la charité pour son engagement envers les défavorisés en Inde, Mère Teresa sera élevée au rang de sainte le 4 septembre 2016. Ce soir sur KTO, le magazine Eglises du monde se met déjà à l’heure indienne avec cette édition sur l’Inde qui reçoit Sa Béatitude le cardinal George Alencherry, archevêque majeur de l'Église syro-malabare ; une Eglise fondée au Ier siècle par saint Thomas. A propos de la prochaine canonisation de la fondatrice des missionnaires de la charité, Sa Béatitude raconte comment la religieuse a marqué le pays et comment elle a contribué à son évangélisation.

En direct : Messe pour les 160 ans de l’Œuvre d’Orient

Le Cardinal Georges Alencherry, archevêque majeur de la branche syro-malabare de rite chaldéen, célèbre ce dimanche 29 mai 2016, à 15h30, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, la messe annuelle de l’Œuvre d'Orient. Pour rappel, l’Œuvre d’Orient a été fondée en 1856, soit il y a 160 ans, par des laïcs, professeurs en Sorbonne. Il s’agit d’une association française entièrement consacrée à l’aide aux chrétiens d’Orient. Grâce à ses 70 000 donateurs, elle soutient l’action des évêques et des prêtres d’une douzaine d’Églises orientales catholiques et de plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d’appartenance religieuse.

Les évêques de France au Kurdistan irakien

L'Eglise de France se mobilise depuis plusieurs mois pour les chrétiens d'Orient. A travers ses différentes émissions, KTO fait de même et vous propose ce soir, à 21h35, un reportage tourné à Erbil, au Kurdistan irakien. Dans un message diffusé le 18 mars dernier, les évêques français rappelaient l'urgence d’agir pour promouvoir la paix dans cette région du globe. « Nous demandons que tout soit fait pour l'arrêt des combats, pour l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations sinistrées et pour le retour des populations déplacées sur leur terre », écrivaient-ils. Afin de joindre le geste à la parole, une délégation s’est rendue à Erbil pour manifester concrètement ce soutien.

Irak : une école pour un autre avenir

@IreneedeLyon Comment accompagner la scolarité d'enfants souvent traumatisés par la peur et la guerre ? L'école peut-elle apprendre à vivre ensemble dans ce contexte de tension ? Ce sont le défi et le pari de la Fondation Saint-Irénée qui a construit en juin 2015, dans le Kurdistan irakien, une école qui accueille désormais un millier d'élèves. Ils appartiennent à des familles qui ont dû fuir la Plaine de Ninive suite à l'invasion et aux persécutions de Daesh en 2014.

Les chrétiens du Pakistan meurtris le jour de Pâques

Pâques a été ensanglanté par un terrible attentat-suicide au Pakistan en fin d’après-midi ce dimanche 27 mars alors que les chrétiens fêtaient la résurrection du Christ. De nombreuses familles, dont beaucoup de femmes et d’enfants, étaient réunies près de l’aire de jeux dans le parc municipal Gulshan-e-Iqbal à Lahore, lorsque de puissants explosifs ont été actionnés. « Les chrétiens sont notre cible » a précisé le groupe taliban Jamaat-ul-Ahrar qui a revendiqué cette attaque.

En chemin vers Pâques avec les réfugiés syriens et irakiens

Pour la Semaine Sainte, KTO exprime à nouveau sa solidarité avec les chrétiens d’Orient. Stéphanie Dupasquier et l’équipe du magazine Hors-les-Murs se sont rendues auprès des réfugiés à Erbil. La capitale du Kurdistan irakien est devenue terre d’accueil pour des milliers d’irakiens et de syriens, chassés de chez eux par l'organisation État islamique. Ayant tout laissé derrière eux, ils sont logés dans des camps, des immeubles en construction ou dans des mobil-homes, et leur avenir en Irak reste en suspens. KTO vous invite à partager leurs joies, leurs peines et leurs espérances aussi. Pour les aider à envisager un avenir en Irak, de nombreux chrétiens restent mobilisés, notamment à travers un programme de relogement de familles dans le quartier Nishtiman, situé en plein coeur d’Erbil. Les communautés chrétiennes sont aussi très présentes dans le secteur éducatif car l’avenir des jeunes générations qui ont subi la guerre, se construit aujourd’hui. Un reportage montre ainsi le travail des religieuses Dominicaines qui accueillent des élèves réfugiés de toutes les confessions. L’équipe du magazine a ensuite quitté l’Irak pour le Liban: avec plus de 2 millions de réfugiés syriens et irakiens, ce pays de 4,5 millions d’habitants, déjà touché par une forte crise économique, n’a pas les ressources suffisantes pour accueillir tout le monde.

Le point sur l'Irak

Que vivent les chrétiens en Irak aujourd'hui ? Quant à ceux qui sont restés, par choix ou par nécessité, comment survivent-ils à cette situation ? Durant son passage récent sur l'antenne de KTO, Mgr Pascal Gollnish, Directeur général de l’Œuvre d’Orient et Vicaire général de l’Ordinariat des Eglises Orientales en France, regrettait que l'on ne parle plus beaucoup de l'Irak et de ses chrétiens pour lesquels la situation n'a pas changé malgré les bombardements contre les positions de Daesh. Ce mercredi soir, le magazine Eglises du monde donne un coup de projecteur sur ce pays où des dizaines de milliers de chrétiens ont trouvé refuge dans la province autonome du Kurdistan, contraints à l’exil durant l'été 2014 par les troupes de Daesh. Un an et demi plus tard, leur espoir d’un avenir meilleur en Irak s’amenuise, et ils sont toujours plus nombreux à émigrer.