Une petite Italienne de 6 ans, sourde de naissance, se serait soudainement mise à entendre lors d’un pèlerinage au sanctuaire marial de Lourdes. Mais comment peut-on encore croire à des miracles, aujourd’hui, en 2016 ? N’est-ce pas un vestige d’une piété populaire trop versée dans le merveilleux ? Et pourquoi certains seraient guéris et pas d’autres ?

Voilà le genre de questions courantes auxquelles répond le dernier Hors-Série publié par l’hebdomadaire français Famille chrétienne. Des questions aussi traitées sur le plateau de ce Hors-série animé par Philippine de Saint Pierre qui reçoit Emmanuel Bourceret, directeur de la rédaction de ces opuscules, et le Père Thierry Avalle, vicaire de la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, sise à Paris dans le troisième arrondissement.

La présence de ce prêtre de la communauté de l’Emmanuel s’explique notamment par le fait que, chaque semaine, près de mille personnes se retrouvent dans cette paroisse pour une soirée de prière pour les malades. Une soirée où il y a de « nombreuses guérisons inexpliquées », reconnaît-il, et ce n’est pas une surprise car « il y a davantage  de miracles aujourd’hui qu’il y a 2000 ans », « des miracles qui sont une actualisation de l’Evangile ».

Alors, pourquoi ces signes divins? Est-on obligé d’y croire ? Pour en savoir davantage, rendez-vous devant votre écran ce mercredi à 19h40.

Une Emission Spéciale réalisée en partenariat avec Famille chrétienne et diffusée ce mercredi 1er juin 2016 à 19h40 sur KTO. A revoir ensuite sur cette page.